EnDirectDuLabo, l’expérience en 140 caractères

A 15 mois d’existence, le compte Twitter @EnDirectDuLabo, créé par Sébastien Carassou, possède plus de 3500 followers au compteur ! Ce succès provient notamment de son fonctionnement participatif (emprunté à @RealScientists, la version australienne) : chaque semaine, un chercheur prend en main @EnDirectDuLabo et partage sa vie, son sujet d’études et ses aventures au sein de son laboratoire. Pendant une semaine, la communauté de l’oiseau bleu leur pose un milliard (nombre évidemment imprécis et sans doute exagéré) de questions.  Il y a un an, j’ai posé quelques questions aux sept premiers intervenants de cette folle aventure. Comment ont-ils vécu ce moment ? Qu’attendaient-ils de cette semaine ? Comment leurs supérieurs ont-ils réagi face à cette initiative ? En ce début d’année 2016, je vous offre leurs retours.

Maxime Cudel 

Maxime

Avant que le projet EnDirectDuLabo émerge, connaissais-tu le concept australien Real Scientists ? Pas vraiment, j’en entendais parler via Sébastien (Carassou), mais sans plus.

 En quelques mots, comment définirais-tu le projet EnDirectDuLabo ? Une volonté de transparence des chercheurs envers le « grand public ».

Pourquoi avoir accepté de gérer le compte ? Qu’attendais-tu de cette semaine ? Parce que j’aime bien Twitter, je trouve le concept vraiment intéressant : on peut y véhiculer beaucoup en peu de mots. Ce n’est pas un gros investissement temporel, il suffit de tweeter de temps en temps, pendant une pause, etc, et ça apporte beaucoup aux followers. Quant à ce que j’attendais de cette semaine, je ne sais pas. Peut-être comptais-je m’en servir comme d’un baromètre pour voir mon niveau de communication, et tester la réception par le public.

Comment ont réagi tes supérieurs face à cette diffusion sur un réseau social ? Ils ne sont même pas au courant …

 Qu’as-tu ressenti pendant cette aventure ? Une bonne aventure, des gens intéressés qui posaient plein de questions, ça m’a vraiment beaucoup plu.

Que retiens-tu ? Que conseilles-tu aux prochains gestionnaires du compte EnDirectDuLabo ? Qu’il existe encore une certaine propension de la société qui reste curieuse des sciences, et que c’est cool ! Quant à ce que je conseillerais … « Faites-vous plaisir ! » =)

Antoine Rousseau

antoine

Avant que le projet EnDirectDuLabo émerge, connaissais-tu le concept australien Real Scientists ? Non.

En quelques mots, comment définirais-tu le projet EnDirectDuLabo ? Le projet consiste à mettre en place une vitrine Twitter qui permette à du personnel du monde de la recherche (pour l’instant des chercheurs) de décrire le quotidien de leur vie de laboratoire pendant une semaine.

Pourquoi avoir accepté de gérer le compte ? Qu’attendais-tu de cette semaine ? J’ai accepté de gérer ce compte car je considère que cela fait partie de mon métier. En effet, puisque je suis rémunéré par de l’argent public, je trouve normal de faire que le plus grand nombre puisse pousser – virtuellement – la porte de mon bureau, et me poser toutes les questions possibles. Les objectifs de cette semaine étaient de faire connaitre ma discipline, mon équipe de recherche, mon institut, et dans une moindre mesure ma pomme ;-)

Comment ont réagi tes supérieurs face à cette diffusion sur un réseau social ? Je n’ai pas demandé l’avis de mes supérieurs. Encore une fois, je considère que cela fait partie de mon boulot, et par ailleurs j’ai plutôt mené ces activités en-dehors de mes horaires de travail (y compris lors de la soirée #Pyjamaths). En revanche, plusieurs de mes tweets ont été retweetés par le compte national @Inria ou par le compte local @Inria_sophia, ce qui confirme – s’il en était besoin – leur accord.

Qu’as-tu ressenti pendant cette aventure ? Un peu de stress (il fallait être réactif sur le compte et je n’ai pas l’habitude d’avoir des interactions aussi fréquentes sur Twitter), beaucoup de plaisir à raconter ce que je faisais, à répondre aux questions et à rencontrer de nouveaux twittos, un peu de frustration (pas énormément de nouveaux abonnés pendant ma semaine).

Que retiens-tu ? Que conseilles-tu aux prochains gestionnaires du compte EnDirectDuLabo ? Je leur conseille de prévoir un peu de temps chaque matin et chaque soir pour surveiller le compte et répondre aux twittos, ainsi que d’organiser des « moments » spécifiques autour de l’actualité de la semaine. Je trouve que ça serait bien d’avoir un truc en ligne pour partager les bonnes idées / astuces d’une semaine à l’autre.

Mathieu Leocmach

mathieu

Avant que le projet EnDirectDuLabo émerge, connaissais-tu le concept australien Real Scientists ? Non

En quelques mots, comment définirais-tu le projet EnDirectDuLabo ? Un compte Twitter tournant, pris en main chaque semaine par un scientifique différent qui raconte son quotidien.

Pourquoi avoir accepté de gérer le compte ? Qu’attendais-tu de cette semaine ? Ça fait longtemps que je cherche un médium pour communiquer le quotidien de la recherche. Mon modèle ce sont les documentaires de Cousteau que j’ai revu il y a quelques années : pas seulement des résultats scientifiques expliqués par des professeurs du haut de leur autorité, mais le processus qui a mené à ces résultats, le travail d’équipe et l’aventure humaine. En voulant raconter le quotidien d’un chercheur, EnDirectDuLabo répondait vraiment à cette aspiration, donc dès qu’une semaine a été libre, j’ai sauté sur l’occasion.

Comment ont réagi tes supérieurs face à cette diffusion sur un réseau social ? J’avais mis au courant mes supérieurs proches qui ont tout de suite aimé l’idée, mais pas le directeur du labo qui s’est retrouvé mis au courant après coup par la direction de la communication de l’école. Il est venu me voir à une pause café pour que je lui explique le principe et il a trouvé ça très bien.

Qu’as-tu ressenti pendant cette aventure ? Beaucoup de curiosité, des questions de plus en plus décomplexées, naïves donc intéressantes. Et j’ai beaucoup élargi mon cercle de connaissances.

Que retiens-tu ? Que conseilles-tu aux prochains gestionnaires du compte EnDirectDuLabo ? Faire court et avoir le sens de la formule, du bon mot : Twitter est fait pour ça. Il faut éviter absolument les longs textes coupés tous les 140 caractères. Il faut aussi se souvenir qu’on s’adresse à un public non scientifique, tout doit rester simple. Si un spécialiste à une question de spécialiste il la posera. Il faut aussi faire attention à ses notifications et répondre à tout.

François-Xavier Coudert

fx

Avant que le projet EnDirectDuLabo émerge, connaissais-tu le concept australien Real Scientists ? Oui, je le suis certaines semaines (en fonction de la quantité de boulot que j’ai devant moi). J’aimais déjà bien le concept en anglais.

En quelques mots, comment définirais-tu le projet EnDirectDuLabo? Vivre une semaine dans la vie d’un chercheur : la science, la démarche de recherche, la recherche au quotidien, et tout le quotidien / le matériel. Un kaléidoscope de sciences différentes, de vies différentes, de perceptions différentes.

Pourquoi avoir accepté de gérer le compte ? Qu’attendais-tu de cette semaine ? En fait, je me suis plus proposé qu’accepté, et je ne savais pas trop quoi en attendre. J’avais remarqué que seuls des non-permanents avaient tenu le compte jusqu’ici (des thésards, surtout), et je voulais ajouter à la diversité (qui existait déjà sur le plan thématique) des vies de chercheurs.

Comment ont réagi tes supérieurs face à cette diffusion sur un réseau social ? Là encore, grande variété dans les réactions. Certains collègues ne voient pas trop l’intérêt, mais prennent ça comme une “communication”, donc plutôt positif sur le principe. D’autres pensent sûrement que c’est un peu le “jeune” qui est en moi, et que ça ne sert pas à grand chose, mais je n’ai jamais eu plus qu’une petite pique sympathique à ce sujet. Deux exemples pour montrer ça : Le lundi, j’ai reçu un tweet de soutien depuis le compte institutionnel @CNRS, ce qui m’a fait très plaisir (et montre leur veille et leur réactivité). Le mardi, j’ai live-tweeté le conseil d’unité de mon labo (le mardi), assis à côté du directeur adjoint @ThomasPolymer, qui est aussi sur Twitter et qui me suit.

Qu’as-tu ressenti pendant cette aventure ? Je me suis, avant tout, bien amusé! J’ai bien aimé les moments de partage un peu délirants (live-tweet en alexandrins du prix Nobel, une idée que j’ai eu sur mon Vélib le soir), ou plus calmes (le #AskMeAnything). J’ai aimé parler de ma science, de ma recherche, et du métier de chercheur au CNRS, notamment sur les dimensions d’encadrement des jeunes (stagiaires, doctorants, post-docs). Je m’attendais à plus de questions personnelles, par exemple sur l’équilibre métier/famille ou sur les déplacements, mais c’est resté globalement très focalisé sur la science.

Que retiens-tu ? Que conseilles-tu aux prochains gestionnaires du compte EnDirectDuLabo ? Je leur conseille de se lancer, à fond ! Ça prend du temps, mais ça vaut le coup d’ouvrir cette fenêtre sur sa vie, de partager ces moments de joie et de frustration qui en font un métier passionnant. Il y a des stéréotypes du chercheur dans le grand public, et ce genre d’initiative aide à les combattre.

Constance Moretti 

constance

Avant que le projet EnDirectDuLabo émerge, connaissais-tu le concept australien Real Scientists ? Je ne connaissais pas le concept de Real Scientists avant de connaître EnDirectDuLabo. Je l’ai découvert justement en participant à EnDirectDuLabo, et je suis leur compte Twitter maintenant !

En quelques mots, comment définirais-tu le projet EnDirectDuLabo ? En quelques mots… Je dirais qu’EnDirectDuLabo consiste à faire raconter à des chercheurs leur vie quotidienne dans leur labo, leurs activités, leurs projets… Pas uniquement d’un point de vue scientifique, mais aussi d’un point de vue humain. Tout cela pour montrer que le monde de la recherche n’est pas un univers si étrange et impénétrable, et que les chercheurs sont des « vrais gens » comme tout le monde ! En plus de ça, chaque contributeur à EnDirectDulabo ayant son propre domaine de compétences, c’est l’occasion d’apprendre beaucoup sur un domaine scientifique et un métier en particulier.

Pourquoi avoir accepté de gérer le compte? Qu’attendais-tu de cette semaine ? J’ai découvert le compte Twitter @EnDirectDuLabo pendant sa première semaine d’existence. J’avais déjà rencontré Mathilde (@mathildeD_V), l’une des créatrices du concept, à la finale régionale du concours Ma thèse en 180 secondes à laquelle je participais. Quand elle m’a contactée, la semaine de Juliane Casquet sur EnDirectDuLabo arrivait à son terme, et l’équipe cherchait quelqu’un pour prendre le relai… J’ai toujours beaucoup aimé comprendre, mais aussi expliquer les choses. Depuis que je suis en thèse, cet intérêt s’est fixé tout particulièrement sur la vulgarisation scientifique. J’avais vu le travail de Juliane Casquet sur EnDirectDuLabo, j’aimais beaucoup le concept, et j’ai trouvé que c’était une très bonne opportunité de contribuer à l’effort de vulgarisation scientifique ! En plus de cela, je travaille dans le domaine des textiles intelligents. On commence à en entendre parler, mais c’est une thématique de recherche encore très mal connue. C’était donc l’occasion de la faire découvrir.

Comment ont réagi tes supérieurs face à cette diffusion sur un réseau social ? Mes directeurs de thèse suivent d’assez loin ce que je fais dans le domaine de la vulgarisation scientifique. J’ai surtout fait attention à ne rien dévoiler de confidentiel pendant cette semaine sur Twitter…

Qu’as-tu ressenti pendant cette aventure ? Cette semaine a été extrêmement intense et enrichissante. Je ne m’attendais pas, par exemple, à ce qu’on me pose autant de questions sur Twitter, et surtout à ce qu’elles soient à ce point intéressantes et pertinentes ! Quelqu’un m’a demandé, par exemple, si les Rainbow Loom (ces bracelets faits de petits anneaux en plastique entrelacés) étaient du textile. Je n’en avais aucune idée, j’ai donc demandé à des collègues doctorants, qui se sont aussi penchés sur la question, et de fil en aiguille j’en suis arrivée à en parler à des enseignants-chercheurs de mon labo… Pour finalement apprendre la réponse la semaine dernière ! (à savoir : oui, c’est du tricot !). De manière générale, je pensais sans cesse à ce que j’allais pouvoir raconter, en essayant d’être intéressante, si possible drôle, et en tout cas de raconter des choses qui soient vraiment spécifiques à mon labo et ma thématique de recherche.

Que retiens-tu ? Que conseilles-tu aux prochains gestionnaires du compte EnDirectDuLabo ? De cette très bonne expérience, je retiens que la communauté des chercheurs « 2.0 » est extrêmement active, foisonnante d’idées, prête à s’intéresser à tout, les yeux et les oreilles grands ouverts. J’espère que EnDirectDuLabo saura intéresser un public qui ne sera pas fait uniquement de chercheurs, car tous ses contributeurs sont passionnants et surtout accessibles. A des prochains contributeurs, ou à des chercheurs qui seraient intéressés par une participation à EnDirectDuLabo, je dis : foncez, c’est super, parlez-nous de tout, on a tous soif d’apprendre!

Juliane Casquet

juliane

Avant que le projet EnDirectDuLabo émerge, connaissais-tu le concept australien Real Scientists ? Oui, et je trouvais l’idée particulièrement bonne!

En quelques mots, comment définirais-tu le projet EnDirectDuLabo ? C’est une zone de libre expression pour des scientifiques qui souhaitent partager leur quotidien, souvent méconnu ou perçu comme particulièrement obscur, avec le grand public. C’est un formidable outil de décloisonnement de la recherche!

Pourquoi avoir accepté de gérer le compte ? Qu’attendais-tu de cette semaine ? J’ai accepté parce que je fais partie du groupe du Collectif Conscience à l’origine de cette initiative et qu’il fallait bien quelqu’un pour le lancement :))) Plus sérieusement, j’ai accepté parce que je venais de rejoindre le Museum National d’Histoire Naturelle sur un poste de gestionnaire de collections, et que j’avais des tonnes de choses marrantes ou intrigantes à partager

Comment ont réagi tes supérieurs face à cette diffusion sur un réseau social ? Extrêmement bien, ils ont trouvé l’initiative excellente et m’ont tous donné avec plaisir l’autorisation de prendre des photographies dans leurs collections respectives. Ils étaient aussi plutôt intrigués, d’autant qu’aucun d’entre eux ne connaissait le fonctionnement de twitter. Les interactions ont été un peu plus compliquées avec la DICAP (Direction de la Diffusion, de l’Information, de la Communication et de l’Accueil des Publics) du MNHN que j’aurais dû théoriquement contacter longtemps en amont, ce que je n’ai pas fait. Le temps qu’ils comprennent comment fonctionnait le projet et qu’ils répondent à mes messages, la semaine était passée. Je leur ai montré le storify, ils ont convenu qu’il n’y avait rien de « sensible » dans le contenu (j’avais été très très prudente sur ce point de toute manière, certaines choses doivent rester invisibles pour des raisons de sécurité) et que c’était un peu tard pour me faire signer des tonnes de papier, donc ils ont laissé tomber.

Qu’as-tu ressenti pendant cette aventure ? J’ai adoré et je me suis vraiment prise au jeu ! C’était d’autant plus excitant que c’était la première édition donc qu’on ne savait pas du tout à quoi s’attendre. Voir le compteur de followers exploser était très gratifiant, un peu pour moi mais surtout pour le Collectif Conscience. J’ai beaucoup aimé pouvoir interagir en direct avec le public, répondre à leurs questions, même à celles de personnes qui critiquaient assez violemment certaines parties de mon métier. Les de la communauté scientifique et des communicateurs de science ont été unanimement excellentes, ce qui est de très bon augure pour la suite du projet

Que retiens-tu ? Que conseilles-tu aux prochains gestionnaires du compte EnDirectDuLabo ? Cette expérience m’a vraiment ouvert les yeux sur le fait que je ne gérais pas du tout mon compte Twitter scientifique (@JulianeCasquet) comme je le devrais. J’en avais fait un bête catalogue des liens scientifiques intéressants que je trouvais sur internet. C’était très coûteux en temps et, je m’en rends compte maintenant, pas franchement intéressant pour mes followers parce que des comptes de ce genre, il en existe des milliers ! Par contre, ce que je peux apporter d’original, c’est mon métier au quotidien, et ça @EnDirectDuLabo m’a fait prendre conscience du fait que c’était bien plus intéressant pour la twittosphère! Et en guise de conseils pour les suivants : n’oubliez pas que des détails insignifiants pour vous peuvent être intéressants pour vos followers. Evitez autant que possible les histoires et les dissertations scientifiques à rallonge (il y a des blogs et des journaux de science pour ça) mais concentrez-vous plutôt sur l’anecdote et sur votre quotidien. Soyez aussi interactifs que possible et utilisez des photos et des vidéos quand vous le pouvez. Et surtout, amusez-vous!

Joséphine Zimmermann

josephine

En quelques mots, comment définirais-tu le projet EnDirectDuLabo ? Ce projet permet de découvrir la vie quotidienne dans un labo de recherche. Des chercheurs y présentent leur sujet scientifique, mais aussi tout ce qui compose une journée dans un labo.

Pourquoi avoir accepté de gérer le compte ? Qu’attendais-tu de cette semaine ? Pour moi, la recherche n’a pas lieu d’être, si l’on ne communique pas sur ce que l’on fait. L’intérêt principal pour moi dans cette expérience, était de tenter de démystifier le doctorant. D’autre part, cette expérience m’a permis de tester mes capacités de vulgarisation sur mon sujet.

Comment ont réagi tes supérieurs face à cette diffusion sur un réseau social ? A vrai dire, je ne leur ai pas parlé… pour l’instant la diffusion sur les réseaux se fait pour moi sur mon temps libre, mais je compte bien l’intégrer à mon métier plus tard.

Qu’as-tu ressenti pendant cette aventure ? Les réactions de la communauté ont été très satisfaisantes, il y eu beaucoup d’interactions et les nombreuses questions que j’ai reçues étaient très intéressantes pour ma réflexion.

Que retiens-tu ? Que conseilles-tu aux prochains gestionnaires du compte EnDirectDuLabo ? J’ai adoré cette expérience, et je la conseille autour de moi. Que conseiller aux prochains gestionnaires du compte… nous sommes chacun différent… mais je dirai simplement soyez créatifs et amusez-vous!

>> Retrouvez le portrait des participants sur le Tumblr D’EnDirectDuLabo et les compte-rendus numériques de leur semaine sur leur Storify.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s