Bébé Philae va faire ses premiers pas

Petite vie terrestre. Que seront les hommes dans des milliards d’années ? Que penseront-ils de la population actuelle ? Et s’ils comprenaient autre chose? Comment les activités de ce millénaire seront-elles perçues? Étudieront-ils le monde ? Que se cache t-il derrière l’univers ? Comment l’homme est arrivé sur Terre?

La réponse à toutes ces questions tient en une seule chose : une machine à explorer le temps. À défaut d’être capable de voyager dans une autre temporalité, l’homme peut analyser les objets qui ont traversé les âges. Et puisque la folie est incluse, pourquoi pas aller creuser la surface d’une comète située à 510 millions de kilomètres de notre planète ? C’est justement l’objectif de Philae.

Philae. Ce nom résonne en vous. Vous l’avez entendu quelque part. Lors de votre dernier voyage en Egypte sans doute ? Vous ne pouvez quand même pas avoir manqué la destination phare du pays ? Si ? Et bien, ce n’est pas grave puisque ce n’est pas de cette Philae dont il est question, mais plutôt de l’atterrisseur de la sonde interplanétaire Rosetta.

Allô la Terre, ici Philae © N Joly
Allô la Terre, ici Philae © N Joly

L’attente a duré 10 ans, le temps que Rosetta s’approche de la comète 67P Churyumov-Gerasimenko. Une décennie pour avoir la confirmation : Philae va pouvoir se poser sur une comète. Et pas n’importe où ! Le petit atterrisseur va se poser sur un site nommé Agilkia, en référence à un ancien temple égyptien de l’île Philae. Mais avant cela, Philae fera une chute de 22 km depuis Rosetta. Le tout à un peu plus de 3km/h, de quoi aller boire un café pendant sept heures. Et puisque le suspens ne sera pas suffisamment à son comble : il faudra attendre de nouveau une demi heure avant de recevoir le signal de Philae « je suis bien arrivé, bisou ».

Dès lors, le robot pourra déployer ses instruments et fouiller le sol Churyumovien. La question « de quoi est fait le noyau de la comète ? » prendra tout son sens. Enfin si Philae ne fait pas des cabrioles lors de son atterrissage… Certaines probabilités établissent que le petit robot peut rebondir à la surface de la comète et ne pas s’y ancrer tel que prévu. Ça serait vraiment dommage d’avoir traversé l’univers pour finir en débris de l’espace !

>> Ce 12 novembre, suivez l’atterrissage de Philae sur le site Agilkia en direct depuis les réseaux sociaux : sur mon compte @NadegeJoly & sur les hashtags officiels #CometLanding & #PoseToiPhilae

And More

Une autre histoire d’exploration spatiale : « Allô la Terre, ici Curiosity, cette fois c’est sur, Mars était habitable ! », 12/01/14

Lorsque l’ATV ne veut pas reproduire Gravity & permet à l’ISS d’éviter un débris, un article du @CNES, 03/11/14

Philae se posera sur Agilkia, EnjoySpace, 04/11/14

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s