Dans de beaux draps.

Bambi ô mon Bambi © DR
Bambi ô mon Bambi © DR

 

C’est parfois rien.

Une simple nuit passée à regarder le temps. À ne plus voir l’heure.

Cela commence avec je-ne-sais-quel magazine. Quelques phrases qui emballent. Une inspiration.

Voilà. On attrape des celluloses vierges, on gribouille quelques traits. Un regard se dessine. Une gorgée de thé.

Qu’elle est douce cette soie. Et voilà que ça vibre. 

Oui bientôt, je retrouverai mes quartiers. Bientôt je chasserai les lions dans les herbes hautes. Mes amis, je m’arrêterai dévorer avec vous la graisse solide du voisin. Et j’apprivoiserai les nouveaux venus.

Tout cela avec un air de je suis chez moi. Et mieux encore, je suis moi, je n’ai plus qu’à valser dans les rues, voir le monde de mon nouveau phare de couleur argentée.

La saison pure approche. La science va revenir en un coup de fouet. Soyez patients. L’imagination nous kidnappe mais ramène nos vies. Cette fois, des effluves de parfums se déposeront ici.

Arizona revient, vous reprendriez bien une tasse de thé ? 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s