Giraffa, ma fiole d’ivresse

Ceci est issu d’un exercice made in ESJ Lille : rendre une étude scientifique sexy grâce à l’humour. 

 

Giraffa, mon amour © Laurent EVEN
Giraffa, mon amour © Laurent EVEN

 

Votre chat ou votre chien a des puces ? Frotter le à une girafe ! (Attention : Sophie la girafe n’est pas une vraie girafe.)

Vous n’avez pas de vraie girafe à la maison?

Allez au zoo ou contactez les chercheurs à l’origine de ce bon plan. Ceux-ci sont en effet parvenus à flairer d’étranges capacités, notamment killeurs de bactéries, tireurs à gages de champignons et chasseurs de parasites. Tout cela se dissimulait dans de minuscules échantillons de poils de girafe passés dans une machine capable d’effectuer, comme les chimistes le disent si bien, une chromatographie en phase gazeuse couplée à une spectrométrie de masse. Bref, des pics sortent de la bête en format A4. A un ensemble de pics correspond une molécule qui se balade dans l’échantillon étudié. Résultat de l’arrachage sauvage : nos amis, les Giraffa Reticula, ont des poils pleins de composés à l’odeur plus que formidable -l’indole- et on ne peut moins toxique -le scatol- .

L’un a une odeur de matière fécale.

L’autre, dérivé de l’indole, intoxique bovins, moutons, chèvres et brûlait entre vos lèvres jusqu’à son interdiction dans les cigarettes et tout autre produit en France.

Mais ne nous arrêtons pas là, votre mammifère de compagnie n’en a que faire de ces histoires qui ne manquent pas d’odeur.

Bouchons-nous le nez et plongeons un peu plus profondément dans l’analyse. Surprise, des aldéhydes, cette famille de molécules qui impose un -al final à ces membres tels qu’heptanal, octanal, nonanal ou encore benzaldèhyde (voilà un rebelle qui a pas écouté les consignes) et quelques acides dont la chaîne carbonée est aussi longue que le cou d’une girafe, se cachent entre les envahissants indoles.

Ces petits derniers seraient capable d’établir un périmètre de sécurité où micro-organismes et bêbêtes au nom barbare comme arthropodes ectoparasitaires se doivent de rester derrière la barrière. 

En quelques mots : de quoi faire fuir puces, tiques et autres sangsues de votre minou ou de votre chien-chien. Voilà, maintenant vous comprenez pourquoi, frottez votre animal à Sophie la girafe, ça ne fonctionne pas .. à moins qu’elle-même se soit frottée on ne sait où !

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s