What an electric hour

I missed the train © NJoly
I missed the train © NJoly

La décharge. D’un coup elle transite entre vous et le monde. L’accumulation de conditions perfectionne le sort.

Me voilà dépourvue de toutes charges. Ma colonne torture l’âme, elle exprime son besoin de stopper le temps, de plonger mon corps dans un autre monde.

J’enchaîne les retours. Comme respirer devient rassurant. Je suis la vague qui vous fera croire en l’espoir du jour. Je ne suis pas allée me confessée, j’ai la tête suffisamment transparente pour être en accord avec mes principes.

Cette fois je ne tomberai pas ailleurs que sur mes envies. Vous bousculerez vos heures pour mieux comprendre l’horloge de mes rythmes. Il n’y a pas à tenter d’éviter la question, je te fonce dedans l’ami. Quitte à me confronter à tes idées. C’est tellement chiant à mourir lorsque le mur en face murmure « non, moi je .. euh oui en fait tu dis vrai, c’est vraiment blabla ». Ce genre de faux-soldats n’a pas lieu d’être dans ma fourmilière, je ne veux que de l’électrique qui provoque de multitudes de sursauts. Prenez garde à vos chaussures, ce sont elles, les coupables.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s