Un peu de poudre dans l’air du poumon

tumblr_lezw5dkz411qddz0oo1_500

J’en fais pas tout un flan.

Je déguste simplement d’une cuillère d’argent une chantilly à la noix d’ailleurs.

Tu me diras que depuis je dérive. Et bien non. Saches que je prépare lentement le retour de la neige. Cette délicieuse qui se voulait joueuse.

Mais ta voix d’aubépine, me fait plonger dans un nuage de lait. Cette ondulation me rassure. Ma frêle envergure se pose entre tes bras. Ceux qui me repoussent, m’attirent sans cesse. Je me suis endormie si vite. C’est que tu veillais sur moi.

Ce soir, tu es avec l’officielle. J’ai résisté toute la journée. Ce soir, tu m’oublies comme ta batterie. Je vais craquer pendant la nuit.

J’aimerais aller nourrir les tombes avec des bruyères. Sauf que mes partenaires de danse sont devenus chasseurs de langue.

Et voilà qu’une douce amie me rattrape. Elle a connu le noir de son âme, elle a connu l’aveuglement des hôpitaux. Cette nuit, elle me propose quelques miettes de vie. Alors au lieu de dire merci, je ne peux que répondre : t’enflane pas, le petit poulet s’est fait dévorer par le chat.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s